Wendy

Wendy, 22 ans

Qui es-tu ?

Moi c’est Wendy, j’ai 22 ans. Je viens de Castres et je suis barbière ! On dit de moi que je suis fêtarde, travailleuse, drôle, naturelle et un peu artiste sur les bords.

Pourquoi as-tu choisi le Coliving ? Est-ce que tu es contente de ton choix ?

Pour rassurer mes parents qui étaient un peu flippés que je me retrouve dans une cage à poule à Paris. Et je me suis très vite imaginée vivre dans cette maison que je trouvais très belle, avec tous les services, le confort et les prestations prévus dans le prix du loyer. Au moins, j’étais sûre de pas avoir de surprise à la fin du mois.

Ensuite, vivre en communauté, c’est mon délire ! J’avais déjà fait un 1 an de coloc en Espagne. Après, j’ai toujours vécu “seule”, mais j’adore le monde, donc c’était bien d’arriver dans une ville où je connaissais personne et d’avoir au moins mon petit entourage dans ma maison ! Je suis très contente de mon choix.


Les Résidents de La Casa des Chefs partagent ensemble un repas Foodette !

Qu'est-ce que cela change pour toi par rapport à une colocation classique ?

Les services compris, je trouve ça génial. Le fait qu’on soit tous arrivés en même temps - Wendy est arrivée à l’ouverture d’une nouvelle Casa -, cela a créé quelque chose d’incroyable parce que tout le monde s’est investi à 3000% pour que ça fonctionne : mise en place de règles pour que tout le monde vive bien la vie en communauté, l’organisation d’activités… Pleins de choses qui font qu’on est très bien ! Et puis le staff aussi, hyper réactif : dès que nous avons un souci, il est résolu très rapidement, alors que dans une coloc classique nous aurions tous galéré.

Côté staff, on constate que toutes les Casas mettent en place des règles, mais ces règles diffèrent entre les Casas !

Je vois ! Nous par exemple, sur le ménage, nous avons fait un tableau avec des règles de ménage à respecter et nous avons créé des des équipes. C’est la “météo” de La Casa, et ça permet de bien s'organiser.

La “météo” de La Casa des Chefs : un soleil quand tout est clean, une tornade quand ça ne va plus !

Pourquoi as-tu rejoint La Casa des Chefs ? Pour le thème ?

Initialement je voulais être à La Casa du Cinéma. Finalement je me suis retrouvée à La Casa des Chefs et j’avoue que j’avais un peu peur parce que je ne cuisine pas. Mais le fait d’avoir une cuisine bien équipée et Chef Anaïs ça m’apprend à bien cuisiner - les Résidents des Casas des Chefs bénéficient d’un cours de cuisine par mois - Et puis, on se fait des brunchs de lendemain de soirée et c’est mieux que le ciné ! Il y a des moments de partage autour d’une bonne bouffe. On peut avoir l’impression qu’il faut savoir cuisiner pour entrer à La Casa des Chefs, mais en fait non. Et en réalité, nous avons accès à tout : on fait de la cuisine, comme on peut faire du sport ou du jardinage. Nous cumulons tous les thèmes, en quelques sortes ! Nous avons même créé un cinéma extérieur, en mettant le projecteur dehors :)


Le "cinéma" sur la terrasse, mis en place par les Résidents de Villejuif

Quelle est l’ambiance dans ta Casa ?

C’est festif ! On fait souvent la fête. Bon, il n’y a pas que ça, mais c’est ce qui résume le mieux notre Casa. Si certains veulent s’isoler de temps en temps, ils vont généralement dans leur chambre et dans le chill. Mais à partir d’une certaine heure, on ne fait plus de bruit. D’ailleurs, nous avons établi des règles pour cadrer les fêtes, et cela ne nous empêche pas de nous amuser.

D’ailleurs, comment vous prenez vos décisions à La Casa ?

Nous faisons toujours attention aux avis de ceux qui sont en minorité. Même si une majorité n’est pas d’accord avec eux, nous trouvons toujours un compromis. Sur certaines décisions, si une personne n’est pas d’accord, on ne le fait pas ! En général, nous nous entendons bien là-dessus.

Que faites-vous ensemble avec les autres Résidents ?

Nous avons mis en place pleins d’activités. En général, chacun met un thème sur le tableau noir de La Casa : par exemple théâtre d’impro, cours de yoga ou séance de sport. C’est accompagné d’un planning, et on met une croix si on veut participer. Pendant le confinement, on a fait “Un dîner presque parfait”. C’est génial ! Tous les samedis, une équipe de 3, tirée au sort, prépare les menus, et nous notons les repas… La plupart du temps, nous sommes une majorité à y participer : on aime bien faire ces activités tous ensemble ! Et ça va persister après le confinement.

Est-ce que c’est facile pour un nouveau d’intégrer une communauté déjà établie ?

Déjà, quand un nouveau arrive, c’est que nous l’avons choisi ! Au moment du premier départ dans notre Casa, nous avons choisi Eduardo. Comme on a voulu que ce soit lui et pas un autre qui soit avec nous, c’est plus facile. Il s’est senti intégré dès son arrivée, c’est comme s’il était avec nous depuis le début. Il avait les mêmes règles que les autres. Un conseil pour ceux qui arrivent dans une communauté : ne pas avoir peur ;)

Est-ce que tu peux être seule si tu le souhaites ?

Oui ! Enfin, ça ne m’arrive pas souvent de me retrouver seule :) ! En fait, on ne se marche pas du tout dessus, on n’est pas du tout étouffé dans cette vie en communauté. Après, quand je ressens vraiment le besoin de m’isoler, je vais dans ma chambre, qui est spacieuse et hyper confort.

Qu’est ce qui te plaît le plus à La Casa ?

Ca apprend la maîtrise de soi. Tu prends en maturité aussi, parce que tu fais attention aux autres, et tu apprends à vivre avec le caractère de chacun. Et c’est génial ! On est nombreux et tous très différents donc les points de vue sont différents. Finalement à force de côtoyer les autres, tu acceptes ces différents points de vue : c’est l’ouverture d’esprit. On n’aurait peut être pas fait autant d’effort si nous étions une plus petite communauté. Aujourd’hui, à Paris, mon cercle d’amis c’est La Casa et les amis de mes colocs !

Que dirais-tu à ceux qui hésitent à sauter le pas ?

Il faut le faire parce qu’ils vont vivre plein de choses incroyables et ils vont rencontrer des personnes géniales. Ils vont forcément apprendre des autres ! Pendant le confinement, j’ai eu des messages de plein de gens qui étaient hyper jaloux. "Trop de chance de vivre dans un endroit pareil !" Alors qu’au début ils me disaient : oh là là, à 14 ça va être difficile... On s’aperçoit de la chance qu’on a de vivre dans une maison comme ça.

Comment ça s’est passé pendant le confinement à La Casa ?

Au début on appréhendait d’être tous confinés ensemble, mais en fait après coup, nous n’aurions pas voulu nous confiner ailleurs. Nous avons fait des activités ensemble. Le confinement a créé plein de liens, et nous nous sommes rendus compte qu’on adorait notre vie tous ensemble. Ca nous a rapprochés !

Comment ça se passe le télétravail ?

Nous ne sommes que deux à ne pas télétravailler. C’est facile de télétravailler à La Casa ! Nous avons instauré des règles : le matin les télétravailleurs peuvent aller dans le salon, on ne fait pas de bruit. L’après-midi c’est plutôt télétravail dans les chambres ou dehors, ou salon si tu n’es pas dérangé par le bruit. Et cette organisation marche bien !

Vous profitez du jardin et de la terrasse ?

A fond ! On a eu un temps de malade, on profite, on fait des barbec, des ping-pong, séances de bronzage avec une petite bière :) ! Cet été, il y aura des soirées, des barbecues et des repas dehors.

Tu as visité plusieurs Casas, que penses-tu des quartiers des Casas ?

Les quartiers sont toujours bien choisis, on s‘y sent bien en sécurité, on n’a pas l’impression d’être si proche de Paris : on se croirait presque à la campagne, tout en étant très proche de Paris aussi

Est-ce que tu vas souvent dans Paris centre ?

Tous les jours, pour le travail et sur mes jours de repos. J’adore la grande ville ! J’apprécie faire mon bain de foule puis rentrer chez moi. En 20min on est à Paris avec la ligne 7. La distance, les premières fois c’est pas facile, mais finalement on s’y habitue, et le trajet en métro on ne le voit plus passer. Je le fais tous les jours, très facilement ! Ce n’est pas pénible !

Comment faites-vous quand vous sortez le soir à Paris ?

Pour les soirées, ça demande un peu plus d’organisation mais nous prenons des Uber (en début de mois quand on a encore des sous !), sinon on prend le vélo ou la trottinette. Pour les Uber ou Kapten, nous partageons les dépenses, car la plupart du temps on sort au moins avec une personne de La Casa.

Pour finir, tu peux résumer en une phrase ta vie en coloc à La Casa ?

"Que du bonheur !"

---

Wendy a commencé un blog pendant le confinement qui raconte comment les Résidents ont vécu cette période particulière :
https://coliving-paris-confinement-quarantaine-blog.hubside.fr/